Thème

Croissance

Auteurs

M-A. Brun

Lieu

Saint-Cybardeaux

Date

24/12/2023

I Faisons le point :

Au ch.1 nous avons pus considéré la grandeur de la grâce de Dieu à use par l’envoie de son fils dans le monde pour le sauver, mais avec une généalogie bien que prestigieuse, mais boiteuse.
Rappelons que cette évangile ou récit racontant le ministère de Jésus sur la terre était adressé aux juifs en premier :

Matthieu continue de narrait les événements passés. Pensons toujours à ces 450 années où Dieu n’a plus parler à son peuple devenus trop infidèle ou loin de Lui pour réalisé l’actualité dans sa pleine dimension spirituel.

II Faire part de naissance de Jésus Christ : v.1-2
1 Or, après que Jésus fut né à Bethléhem de Judée, aux jours du roi Hérode, voici, des mages de l’orient arrivèrent à Jérusalem,
2 disant : Où est le roi des Juifs qui a été mis au monde ? car nous avons vu son étoile dans l’orient, et nous sommes venus lui rendre hommage.

Peu d’informations comparé à ce qui nous est indiqué dans l’évangile de Luc, ici plus d’informations sur les événements, présentations des personnages et de la période historique :

Qui est Hérode ?

Il est important de rappeler que même si est indiqué « Roi Hérode » il n’était que l’intendant du à la domination romaine, nommait à ce poste en 40 av JC par eux : Hérode était juif.
Historiquement connut sous le nom « Hérode le grand », il était particulièrement connus pour sa cruauté.
Petit palmarès de ses actions : il a fait tué 2 de ses fils, sa femme.
Sa fonction n’était que représentative et pour maintenir Israël en paix ou soumise à Rome.

Qui sont ces mages ?

La littérature historique dit qu’il y en aurait 3-4
Melchior, Gaspard et Balthazar, la Bible qui est la Parole ne nous informe en rien sur leur identité origine… sauf qu’ils viennent d’Orient.
Même le nombre de 3-4 n’est que fiction ils étaient peut-être plus.

Le therme « mage » était souvent attribué à des savants des personnes plus que recommandable pour la connaissance des choses scientifique, particulièrement

l’astronomie : (à ne pas c