Le « Mouvement des Frères » est présent en France depuis presque 200 ans. Il regroupe aujourd’hui 5 branches principales d’inégale importance et par certains aspects très différentes. Leur point commun est la collégialité : La direction de la communauté locale et la prise de parole lors des cultes sont partagées à plusieurs.

Les assemblées répertoriées sur Filéo correspondent à la branche 2a.

  • 1 Communautés et assemblées évangéliques de France (CAEF)
    • Environ 100 assemblées en métropole
    • « Frères larges »: Les assemblées sont assez indépendantes entre elles au niveau de l’administration. La participation à la cène est laissée à la responsabilité personnelle. La plupart de ces assemblées nomment aujourd’hui des pasteurs. C’est moins souvent le cas pour leur homologues dans les pays anglo-saxons. « Open brethren » (GB) « AESR » incluses dans la « FREE » (CH)
  • 2a Assemblées chrétiennes dites « de frères » (F)
    • Environ 70 assemblées
    • « Frères ouverts »: Il y a une interdépendance de ces assemblées entre-elles mais elle n’est pas absolue. Ces assemblées permettent la participation à la cène à tous les chrétiens ayant une vie cohérente avec leur foi. Pas de pasteur. « ACSR » (CH), « KLG modérés » (GB) « Block freien » (D) « Vergaderingen » (NL)
  • 2b Assemblées de frères stricts (D)
    • Environ 40 assemblées
    • « Darbystes stricts ». Les assemblées sont totalement interdépendantes. Le cercle de communion est fermé : Un croyant ne faisant pas partie du « cercle de communion » n’est pas reçu à la cène, sauf exceptions très rares. « KLG stricts » (GB) « Geschlossenen brüder »(D)
  • 2c Assemblées de frères séparés (DS)
    • Environ 10 assemblées
    • « Darbystes séparés ». Groupe des « Onze », ou d’autres petits cercles. Assemblées confidentielles, ayant peu de contact avec les autres. Le mot d’ordre semble être « qu’il se retire de l’iniquité quiconque prononce le nom du Seigneur ». Ce sont généralement de petits groupes qui se sont isolés eux-mêmes. Cercles de communion très fermés.
  • 2d Assemblées de frères TW (TW)
    • Il n’y a plus d’assemblée à ce jour en France
    • « Darbystes TW ». Nombreuses en Amérique du Nord où elles semblent moins radicales, les assemblées françaises « Town Bridge Wells » (nom d’une ville d’Angleterre à l’origine d’une division en 1910) ressemblaient à s’y méprendre aux assemblées Darbystes strictes.
  • 3 Assemblées Ravinistes (RF)
    • Il n’y a plus d’assemblée à ce jour en France
    • « Rassemblements fraternels ». Pratiquent une séparation rigoureuse. Rejettent la notion de « Fils éternel ».
  • 4 Assemblées Tayloristes (AT)
    • Revendiquent 33 lieux de culte en France
    • « Frères de Plymouth » « Frères exclusifs » « Purs ». Groupe très fermé. Un membre ne peut pas manger avec un non membre. Ont leurs propres écoles au delà du primaire. En France, sont dans le collimateur de la Miviludes. « Exclusive Brethren N° 4 » (GB)
  • 5 Églises Évangéliques des Frères (UEEF)
    • Environ 5 assemblées
    • « Frères de grâce »: Ces assemblées sont issues d’un mouvement différent né en Allemagne, et développé aux Etats-Unis. Grace Brethren Church (US)